Force Mentale VS Santé Mentale

  • Développement Personnel
  • 2021-06-04 12:00:00
  • Aucun commentaire

Force Mentale VS Santé Mentale - quelles différences ?

La santé mentale est définie comme "l'absence de maladie mentale". Mais ne pas avoir de dépression, anxiété ou autre maladie mentale ne signifie pas que vous êtes mentalement fort...

D'ailleurs, vous pourriez même être "fort" mentalement en ayant un problème de santé mentale.

La force mentale implique votre capacité à penser, ressentir, et utiliser au mieux vos performances intellectuelles.

Force Mentale VS Santé Mentale

La différence entre force mentale et santé mentale est plus facile à comprendre si on la compare avec force physique et santé physique.

Avoir une bonne musculature par exemple, peut améliorer votre condition physique, mais ne garantie pas que vous ne serez jamais confronté à un problème de santé.

Un problème de santé peut vous limiter dans votre capacité à tenir votre condition physique mais vous trouverez toujours des alternatives qui vous permettront de vous entretenir au mieux. Et tout en améliorant votre condition physique, vous améliorez votre santé physique.

C'est donc la même principe avec Force Mentale et Santé Mentale.

Développer sa force mentale peut améliorer ou entretenir votre santé mentale. Et si vous avez un problème de santé mentale, travailler votre force mentale peut aider à améliorer votre problème de santé mentale. 

C'est ce qui permet à des personnes souffrant par exemple de dépression, qui se laissent tout d'abord entrainer au plus profond puis qui, en reprenant de la force mentale, remontent "la pente".

Force Mentale

  • - capacité à faire face aux émotions négatives de manière saine.
  • - comprendre les émotions.
  • - savoir quand s'engager avec ses émotions et quand prendre du recul.

Santé Mentale

  • - présence ou absence de problème de santé mentale.
  • - l'état général de votre bien-être mental.

 

"Penser / Ressentir / Faire" : La force mentale en 3 parties

La force mentale peut être définie comprenant ces 3 parties:

Penser : c'est la capacité de penser de manière réaliste. C'est-à-dire "être capable de reconnaître les pensées irréalistes et les remplacer par des pensées réalistes". Il s'agit aussi de penser à soi ou de se parler avec gentillesse. Cette partie de la force mentale vous permet de réagir avec compassion envers vous-même et de vous aider à "remonter" si besoin. (Voir aussi l'article sur : les croyances limitantes les plus communes)

 

Ressentir : La force mentale ne signifie pas de renier vos émotions ou vos douleurs. Au contraire, savoir ressentir et analyser ses sentiments est important pour savoir où vous allez. Savoir ressentir vous permet de comprendre où vous en êtes, et d'apporter un comportement approprié qui vous permettra d'agir au mieux. C'est aussi ce que l'on appelle "l'acceptation" de ce qui est. Par exemple, si vous ressentez un très gros stress avant un entretien. Soit vous vous laissez aller aux émotions sans rien gérer (ce qui n'est pas une force mentale), soit vous comprenez que vous devez vous maitriser et calmer cette émotion de stress avant d'aller à l'entretien (force mentale qui permettra d'avoir les idées plus claires). Ainsi, "ressentir et comprendre" les émotions fait partie de la force mentale qui vous permet de vous gérer.

 

Faire : Pouvoir "faire" dans la force mentale, c'est la capacité à produire quelque chose et vous assurer que vos actions et comportements soient bons pour vous. Décider de prendre un bain relaxant avant votre entretien d'embauche par exemple, est une décision prise pour calmer et gérer l'émotion et vous permettre de vous présenter au meilleur de vous-même. (Voir aussi l'article : 10 choses à faire pour être plus positif)

triade cognitive

Penser/Ressentir/Faire - la triade cognitive.

La manière de penser influence nos ressentis et émotions. Et nos émotions influencent notre comportement. En retour, notre comportement peut affecter notre manière de penser.

Il existe une connexion corps-esprit qui relie nos pensées, nos émotions et nos comportements. C'est ce que l'on appelle "la triade cognitive".

Comment développer sa Force Mentale

Tout le monde peut développer sa force mentale. Cela demande un peu d'efforts tout de même et de la volonté. Notez que développer votre force mentale améliorera sans aucun doute votre santé mentale par la même occasion. On se sent mieux, quand on se sent fort !

Alors comment développer sa force mentale en pratique ? Je vous propose des exercices très simples à réaliser qui seront autant de bonnes habitudes à prendre. Comme nous l'avons vu précédemment, la force mentale comporte la manière de "penser", le "ressenti" et le "faire". C'est donc sur ces trois choses que les exercices doivent agir.

Exercices cognitifs

Les exercices cognitifs aident à penser autrement. Ils peuvent consister à penser plus positif, à recadrer les pensées actuelles en dehors des émotions, ou encore à développer un état d'esprit réaliste.

journal de gratitude - exercice cognitif pensée positive

Pour cela, vous pouvez :

Créer un journal de gratitude : il s'agit d'un journal dans lequel vous notez tout ce qui vous arrive de positif, aussi minimaliste que ces évènements puissent être... (trouver une pièce de 10 cts ; votre voisine qui vous dit bonjour ; le fait que pour une fois, le chien du voisin ne fait pas ses besoins à votre porte...). Tout ce qui est positif, répertorié dans votre journal conduit à activer et renforcer votre aptitude à penser positif.

Se parler avec confiance : on doute toujours de soi. On cherche du réconfort auprès des autres. Mais si vous commenciez par vous féliciter vous-même ? à vous laisser le droit de faire des erreurs ? être moins dur et moins exigeant envers vous-même ? Se parler à soi-même avec confiance, c'est établir comme un dialogue entre vous et vous dans lequel vous vous adressez les mêmes mots que vous utiliseriez pour parler à un ami. Par exemple, ne dites pas que vous êtes nul ... dites-vous que vous êtes en progrès ! (lire l'article sur : "sortir des pensées auto-critiques"

Contredisez-vous ! Parfois on se laisse aller en pensant que tout va mal, qu'il n'y a rien à faire ... Dans ce cas, prenez de la distance, et trouvez toutes les possibilités différentes qui pourraient arriver de bien, ou tentez d'apercevoir les ouvertures que vous avez. 

 

Attention toutefois de ne pas tomber dans la positivité toxique ! La positivité toxique peut conduire à refouler les émotions. Ce n'est pas ce qui est recherché !

reconnaitre les émotions

Stoppez l'effet Yoyo et perdez du poids définitivement grâce aux Commande Neuro-Génétiques et à la nutrition ASPStoppez l'effet Yoyo et perdez du poids définitivement grâce aux Commande Neuro-Génétiques et à la nutrition ASP - cliquez ici

Exercices émotionnels

Il s'agit d'augmenter votre conscience de votre état émotionnel à chaque instant. Certaines émotions sont utiles. D'autres ne font que vous enfoncer ou vous entrainer vers le bas. N'oubliez pas que les émotions engendrent la plupart de nos comportements!

Remarquer ses sentiments, c'est en prendre conscience. Avez-vous déjà employé ces mots : "je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai eu peur." ou encore "c'était plus fort que moi", ou "j'étais sous le coup de l'émotion" ? Sauf, que ces phrases, on se les dit toujours "après" et entrainent la plupart du temps une sorte de regrets. On se dit que si on n'avait pas eu ce genre d'émotions, on aurait fait autrement n'est-ce pas ? 

Le but du jeu des exercices émotionnel est de repérer les sentiments AVANT qu'ils n'engendrent vos actions.

Pour cela, vous pouvez:

Etiquetez vos sentiments : il s'agit de repérer rapidement vos émotions et les classer dans des catégories. C'est l'exercice le plus difficile à réaliser. Mais plus on s'entraîne, plus on y arrive ! En prenant rapidement conscience des émotions, on prend aussitôt une certaine distance avec elles. Cela permet de voir les choses sous d'autres angles et de pouvoir analyser toutes les possibilités qui s'offrent à vous au lieu de vous laisser entrainer uniquement dans la voie émotionnelle.

Gérez les émotions inconfortables : vous recevez une mauvaise nouvelle et vous voilà parti vous blottir au fond de votre canapé à ruminer ? observez votre émotion et voyez ce qu'elle vous fait faire ! au lieu de cela, dites-vous qu'il faut "transformer" rapidement cette émotion en quelque chose qui vous fera du bien : allez marcher dans la nature, faites une activité plaisante... il ne s'agit pas de renier l'émotion, elle est là, et elle est normale. Le but est de ne pas lui céder et de remonter très vite votre état d'esprit.

Respirez profondément : La respiration profonde est une technique bien connue et répandue dans diverses pratiques. Se concentrer sur sa respiration quelques minutes permet de se recentrer et de se calmer. Cela aide à rétablir l'équilibre corps-esprit.

Exercices comportementaux

Les émotions nous font souvent faire des choses que l'on regrette ensuite... et cela vient perturber en retour notre mental (triade cognitive). Il est donc important de porter son attention sur nos faits et gestes qui en réalité en disent long sur nous-même.

Le but des exercices comportementaux est de faire des choses qui sont bonnes pour vous; des actions qui vous aident à vous sentir mieux et à être productif.

passe temps - exercice comportemental - gestion émotions et controle de soi

Pour cela, vous pouvez : 

Faire des "expériences comportementales" : les expériences comportementales aident à contester toute pensée limitante ou non productive. 

Planifiez des actions et des activités positives : Savoir que l'on va faire des choses bien et bonnes pour soi est toujours un moment attendu. Plus vous en planifiez, plus votre état d'esprit est confiant et heureux. Par retour, plus l'esprit est heureux, plus les émotions sont bonnes, plus les actions se gratifient ... prévoyez au moins une chose par jour qui vous fait du bien !

Les passe-temps : ce que l'on appelle "passe-temps" sont des activités qui ne sont pas "nécessaires" dans notre journée. C'est-à-dire, que l'on pourrait vivre ou survivre si on ne les pratiquait pas. Cependant, les passe-temps sont négligés par nombre de personnes, souvent par excuse du "manque de temps" ! et pourtant, elles sont très bénéfiques à la fois à la santé mentale et à la force mentale ! Les passe-temps sont une source d'émotions positives qui font se sentir bien. Les passe-temps peuvent aussi servir d'exutoire d'émotions difficiles à lâcher (art thérapie par exemple) et favorisent alors leurs gestions. (Voir l'article : l'importance des passe-temps)

Beaucoup pensent que la force mentale réside dans le fait de ne pas montrer ses émotions comme ne pas pleurer devant un film émouvant... Au contraire ! ne pas montrer ses émotions, c'est les refouler et ils ressortiront tôt ou tard ! 

La véritable force mentale se trouve dans la capacité à reconnaitre et accepter ses émotions et d'en faire quelque chose de constructif. Il faut également une bonne dose de force mentale pour être capable de reconnaître ses propres erreurs, ou encore pour demander de l'aide quand cela est nécessaire. Par fierté ou par orgueil, beaucoup n'ont pas cette force !


Joan

ByKokolou.com

Copie et reproduction interdite de l’ensemble du site pour le texte, les images et les vidéos. Ce site est placé sous copyright pour les droits à la propriété intellectuelle. Il est plus intelligent de partager les articles qui vous intéressent grâce aux différents liens de partage … Merci de votre compréhension.

Plusieurs manières de soutenir mon travail et participer à la maintenance de ce site:

Merci beaucoup de votre participation !