Les pièges des Accords Toltèques

  • Développement Personnel
  • 01 Mai 2018
  • 1 commentaire

 

Les bienfaits des accords toltèques.

     Vus comme un style de vie, comme des règles de sagesse à suivre, les accords toltèques peuvent également être mal interprétés. Ils comportent alors des pièges qui pourraient nous détourner de leur but initial et nous entraîner dans un certain mal-être. Nous allons donc refaire le point sur ces accords, tout en énonçant les pièges dans lesquels nous pourrions tomber.

Olivier Clerc, auteur de plusieurs ouvrages, a immédiatement fait le parallèle entre les accords toltèques tels qu'ils sont énoncés par Don Miguel Ruiz (Les 4 Accords toltèques, la voie de la liberté personnelle) et ce que nous connaissons le mieux de part notre histoire: les chevaliers. Je vous invite d'ailleurs à découvrir son livre : "Les accords toltèques: une chevalerie relationnelle." (Ainsi qu' un jeu basé sur l'utilisation des accords toltèques qui a été créé à la suite de ce livre: le jeu des Accords Toltèques. )

     Les accords Toltèques doivent permettre de transformer nos relations en commençant par modérer nos propres agissements et paroles. Ils agissent en priorité sur nous-même, en nous sortant du jugement de soi, de la culpabilité permanente, de tout ce que l'on ramène à soi et qui nous empoisonne l'existence, alors que si l'on observe bien et que l'on remet les choses à leur place réelle, la moitié de nous concerne pas, ou a été simplement mal interprété, perçu, au départ... 

      Avoir des relations saines et agréables permet d'harmoniser l'ensemble de notre vie, de nous dégager de certains stress. Cela permet également d'être "au clair" avec soi et envers les autres. Cette clarté envers les autres est ressentie et se transmet autour de nous, remettant alors chaque personne à sa place, et chacun pouvant ainsi profiter de son propre espace personnel et de ses libertés d'action, y compris soi.

      Ces mêmes Accords, mal compris, mal utilisés, peuvent vous conduire dans une frustration, dans une privation de liberté, voir dans un certain égoïsme. Vous vous enfermez alors dans une bulle trop protectrice en prenant les accords toltèques comme une excuse pour fuir certaines responsabilités ou vous cacher (que vous le reconnaissiez ou non...).

            Or, les Accords toltèques doivent vous apporter une ouverture vers les autres.

Une ouverture saine. Ils doivent être pratiqués en permanence et pas seulement quand cela nous "arrange".

 

Les failles faciles des Accords Toltèques - un refuge quand cela nous arrange...

Je vais essayer ici de vous expliquer les failles des accords toltèques, dans lesquels il ne faut pas tomber afin que vous puissiez les comprendre et les utiliser au mieux dans votre vie de tous les jours. Pour cela, je vais me baser sur le livre d'Olivier Clerc, cité plus haut.

Accord Toltèque n°1 : Que ta parole soit impeccable.

      Afin de bien comprendre ce premier accord, Olivier Clerc le compare à l'épée du chevalier. Une épée peut défendre, mais peut aussi attaquer. Au-delà de la défense et de l'attaque, posséder une épée peut ausi simplement imposer un certain respect...

Dans le sens de l'attaque, la parole peut devenir destructrice, blessante et même conduire à la guerre. En défense, elle permet de se justifier, de remettre certaines choses à leur place.

Mais la parole peut tout simplement être bienveillante, réconfortante, instructive, constructive.

La nécessité de maîtriser ses paroles est de comprendre que si l'on ne le fait pas, elle peut se retourner également contre soi.

 

Alors comment faire, pour que notre parole soit impeccable ?

     Je dirais que le plus simple et de faire en sorte que chaque chose prononcée soit constructive, enseignante pour les 2 personnes qui parlent ensemble... Mais certains diront qu'il vaut mieux se taire que de répondre dans le vif, surtout si l'on n'est pas d'accord avec ce qui est dit. Cependant, cela peut engendrer une certaine frustration, créer des malentendus. En ne répondant pas, nous privons l'autre de notre point de vue, et par conséquent, nous le privons d'une information que nous détenons et qui pourrait peut-être être utile à l'interlocuteur. Le silence n'est pas toujours bon. Mais le silence doit aussi être impeccable autant que la parole. Comme on dit: il y a des silences qui en disent long...

     Le plus difficile avec cet accord toltèque est de trouver la limite entre dire des choses déplaisantes qui vont rabaisser, humilier, critiquer l'autre, et dire des choses qui lui seront constructives ... Aussi, cela peut passer par la manière de dire les choses. Il est donc tout à fait possible, de dire à quelqu'un ce que l'on pense franchement, à condition de ne pas être agressif ou dans le reproche, mais d'être dans la possibilité que ce que l'on dit va servir à l'autre pour évoluer.

Pour que votre parole soit impeccable (et vos silences), apprenez quand il faut dire ou ne pas dire, et dans tous les cas, tout ce que vous dites, doit apporter quelque chose à l'autre qui respecte son intégrité, mais également la vôtre.

Le piège de cet accord est de se murer dans un silence, qui deviendra finalement toxique pour vous-même, car en ne vous exprimant pas, vous vous privez vous-même de certains droits, de certaines envies, et d'un échange qui aurait pu être constructif pour vous aussi.

 

Accord Toltèque n°2: Quoi qu'il arrive, n'en fait pas une affaire personnelle.

     Pour illustrer cet accord, notre auteur prends comme image, le bouclier du chevalier. Le bouclier vous donne une immunité. Il empêche que l'on puisse vous atteindre et vous blesser. Avec ce bouclier, vous pouvez alors passer au travers d'un champs de bataille sans être touché et vous libérer. Si malgré tout, certaines choses vous atteignent, vous touchent, c'est que votre bouclier n'est pas assez résistant, et que certaines choses passent au travers. Dites-vous bien que si elles passent au travers, c'est qu'il y a des choses à travailler en vous, qui ne sont pas claires ou résolues. Elles viennent alors rouvrir des blessures intérieures, anciennes parfois. Pour vous aider à comprendre ce qui est à travailler sur vous-même, sachez que la plupart du temps, il s'agit de jugements que vous vous portez, consciemment ou non. Quand vous serez au clair, en paix et en harmonie avec vous-même, alors votre bouclier prendra en puissance, et rien ne pourra vous toucher. Il s'agit en quelque sorte d'un "blindage" personnel.

Nous passons notre temps dans l'émotionnel. Nous sommes quasi en permanence dans ce que l'autre pense de nous, et nous sommes toujours sur le qui-vive. Prêt à réagir, à défendre notre propre cause, à nous justifier etc...

Cet accord doit vous aider à sortir de cet émotionnel, mais en vous détachant de manière constructive, pas en vous enfermant dans une carapace.

Comment reconnaître que l'on en fait une affaire personnelle?

     Si lors d'un évènement particulier, ou d'une discussion, vous ressentez en vous un énervement, une peine, une jalousie, une colère, etc ... C'est que cela vous touche de près.

Pourquoi êtes-vous peiné ?

Pourquoi ressentez-vous de la colère ?

demandez-vous ce que vous vous reprochez... Qu'avez-vous fait, dit, ou subit par le passé, que cette discussion  ou cet évènement réveille en vous ?

Quand vous aurez retrouvé la cause originelle de vos propres reproches, des jugements que vous avez eu envers vous-même, vous pourrez alors les "guérir"...

Le piège de cet accord est dans un premier temps de ne plus se remettre en question. Avoir une carapace, un bouclier si puissant que plus rien ne vous touche... Sauf que tout ce qui est bon ne vous touche plus non plus... Vous finissez par ne plus faire de différence entre ce qui est bon pour vous et ce qui ne l'est pas. Un autre piège est de se dégager de ses responsabilités.

     Il faut prendre les choses comme l'occasion d'apprendre quelque chose sur soi en toute circonstance, et cela, autant les critiques que les louanges ! Accueillir tout ce qui vient vers vous, avec la capacité dans votre esprit d'être assez détaché pour rester libre intérieurement, mais en même temps assez perspicace pour comprendre que quelque chose en vous n'est pas encore au point (et cela sans en souffrir).  Cela permet de se remettre en question et de pouvoir s'améliorer peu à peu.

     Mais attention, cela ne veut pas dire de devoir "se conformer" à ce que les autres veulent que nous soyons. Ce n'est pas parce que l'on vous dit que vous devriez être comme ceci ou comme cela, qu'il faut délaisser votre personnalité profonde. Les remarques doivent vous permettre de voir, en ce qui est dit, ce que vous pourriez améliorer en vous, tout en restant vous-même.

Ainsi le but est de sortir d'une réactivité émotionnelle dans laquelle nous sommes au moment où nous nous sentons touché, pour entrer dans la conscience de ce que nous sommes, dans l'image que nous avons de nous-même, et dans l'image que les autres perçoivent de nous.

Finalement le vrai but de 2ème accord toltèque est d'être aligné entre ce que nous sommes et ce que nous renvoyons aux autres. C'est ce que l'on appelle également l'authenticité...

 

Accord Toltèque n°3: Ne fait pas de suppositions.

     Cet accord est assimilé à la "Quête du chevalier". Il est sans doute l'un des plus difficile à contrôler car nous le faisons sans cesse... Nous supposons pratiquement à tout instant. (je vais préparer cela à manger, car je suppose qu'ils vont se régaler ... Je vais laisser le portail ouvert car je suppose qu'ils vont venir ... Je ne te téléphone pas car je suppose que tu ne veux plus me parler... etc... )

     Avec toutes les suppositions à tout moment, nous nous créons une réalité différente de la réalité propre. Nous vivons dans le probable, dans l'irréel. Tout ce que nous faisons ou disons est en rapport avec quelque chose de supposé ! Mais tout cela n'est en fait pas réel avec le moment présent. Or nous le prenons pour acquis et réel ! Cela peut vous sembler fou en lisant ces lignes, et pourtant c'est vraiment ce que nous faisons. Regardez bien cet image de l'éléphant... Chacun des personnages se créé une réalité en fonction de ce qu'il perçoit. Aucun ne se demande si ce qu'il touche, pourrait être autre chose... et au final, ils sont tous en désaccord car aucun d'entre eux n'a perçu de chose identique ...

Le piège de cet accord toltèque est ici aussi de se dégager de certaines responsabilités. On pourrait croire qu'alors, il ne faut jamais anticipé, prévoir ? Et cet accord est souvent très mal ressenti, interprété et/ou utilisé.

C'est cet accord qui fait que nous ramenons vers nous, des choses qui nous empoisonne souvent l'existence alors que dans la majorité des cas elles n'existent même pas ! On a toujours tendance à s'imaginer ce que l'autre pense, ce qu'il va faire, ce qu'il va dire, et nous adaptons notre propre comportement en fonction de cela, en fonction de "fausses croyances" finalement. La plupart du temps, nos comportements sont donc inadéquats.

N'avez-vous jamais prononcé cette phrase : "ah ! mais je croyais que c'était cela que tu voulais ! "

et vous rendre compte que vous aviez tout faux ?

Pour rester dans la réalité, il faut oser parler, poser des questions. Comment vouliez-vous deviner ce que l'autre voulait exactement si vous ne lui avez pas demandé ?

En osant parler, vous pouvez rester dans la réalité, et non dans Votre réalité. En résumé, il est nécessaire de "valider" vos suppositions avant d'agir.

Pourquoi est-ce l'accord toltèque le plus difficile à "gérer"?

     Parce que : imaginer, anticiper, concevoir les choses, fait partie intégrante du mental. Et cela peut devenir complètement catastrophique si vous ne vous rendez même plus compte que vous êtes en train de supposer ! Certaines personnes ont des actions, car non seulement elles ont supposé quelque chose, mais en plus elles en sont intimement persuadées ! Elles se "persuadent" de quelque chose qui n'est pas réel ! 

On finit par "croire" ce que l'on suppose et on s'enferme dans des concepts et des limites, ainsi que les fausses croyances...

Comment ne pas tomber dans le piège du mental ?

     Je dirais presque que cela est simple: il suffit d'utiliser le mental contre lui-même... Nous ne pouvons empêcher notre mental de fonctionner ... Il veut supposer, anticiper, croire en des choses ? Et bien donnez lui la possibilité d'être mis face à plusieurs suppositions différentes, plusieurs cas de figure différentes, envisager toutes les possibilités !

     En ne restant pas "fixé" sur une seule supposition, vous vous rendrez alors compte, que votre supposition du départ, n'était pas réelle, et qu'elle était une supposition parmi tant d'autres ! En plus, en se mettant face à plusieurs éventualités possibles, on ouvre son champ des possibles. On sort d'un cercle limitant. Et par conséquent on ne reste pas bloqué dans son propre mental.

Retenez que "être conscient" de son mental, être conscient que l'on suppose, c'est déjà commencé à "maîtriser" son mental.

" L'être humain n'aime pas l'incertitude et préfère parfois se convaincre d'une incertitude bidon comme certitude réelle pour se conforter dans l'idée qu'il sait."

 

Accord Toltèque 4: Fait toujours de ton mieux

     Après avoir vu l'épée du chevalier, son bouclier et sa quête, voici la "Règle de Vie" du chevalier. Ainsi, cette règle s'applique également aux accords précédents. Faire toujours de son mieux pour avoir une parole (et un silence) impeccable. Faire de son mieux pour travailler sur soi, sans faire une affaire personnelle de tout. Faire de son mieux pour maîtriser son mental et ne pas supposer à tout bout de champ... Cette règle s'applique donc à tout ce que l'on fait, tout ce que l'on dit et qui finalement va apporter une qualité différente à tout ce que l'on fait et dit.

     Ainsi, en faisant toujours de notre mieux, nous évitons le piège du laxisme ou celui du perfectionnisme. En effet, le but est de faire du mieux que l'on peut, dans l'instant T avec ce que l'on a, à ce même instant T.

     - Le piège du laxisme, c'est quand on ne se donne pas entièrement à ce que l'on fait. On n'en fait moins que ce que nous sommes réellement capable de faire.  Certains utilisent le laxisme quand ils ne sentent pas complètement concernés par ce qu'ils font, ou quand ils le font pour quelqu'un d'autre qu'eux-même. Le piège du laxisme conduit à de la dépréciation de soi. Il peut conduire également aux regrets ... Combien de fois vous êtes-vous dit : " Si j'avais su, j'aurai insisté plus la-dessus.", ou encore "J'aurai du en faire plus, car il n'y en a pas assez pour tout le monde"... Oui mais au moment de le faire, vous ne vous y êtes pas mis à fond, n'étiez pas vraiment motivé etc ...

     - Le piège du perfectionnisme, quant à lui, vous fait en faire plus que ce que vous ne pouvez dans le moment T. Vous entraînant à la longue dans l'épuisement, le surmenage, le burn-out dans un cas extrême...

     En faisant toujours de son mieux, on a la satisfaction de soi. On a de l'amour pour soi. On a de la tolérance pour soi.

     Et tout cela on peut le comprendre chez l'autre et le transférer également à l'autre. N'avez-vous jamais réalisé quelque chose de difficile et à la fin être insatisfait de vous-même car cela ne correspondait pas exactement à votre ambition de départ ? Si oui, quand quelqu'un vous dit: "Mais c'est très bien, tu as fais de ton mieux, tu pourras revenir dessus plus tard peut-être"... Et cette phrase fait du bien ... Pourquoi attendre, qu'elle vienne de quelqu'un d'autre ? et vous aussi, vous pouvez la transmettre à d'autres...

Faites toujours de votre mieux, vos journées seront bien plus belles !

Le 5ème Accord ?? Soyez septique mais apprenez à écouter

Une dizaine d'années après cette renaissance des 4 accords toltèques, est apparu un 5ème accord, moins connu que les précédents. Pourtant il est tout aussi important.

Que veut-il dire? Et bien tout simplement, ne croyez pas tout ce que l'on vous dit.

Pourquoi ? parce que si cela tombe, ce que l'on vous dit vient d'une supposition émise par l'autre, et cela est donc irréel ! Allez-vous croire quelque chose d'irréel, en plus de tout ce que vous-même supposez déjà ?

Cet accord vient donc ajouter le "discernement" aux accords précédents. Mais il y a une nuance qui vient rejoindre les autres accords toltèques. Notre auteur dit de:

Ne pas prendre pour vérité tout ce que l'on vous dit, mais également de ne pas croire tout ce que vous vous dites à vous-même.

Car c'est votre mental qui vous parle. Et votre mental, comme nous l'avons vu, vous parle à partir de suppositions, d'anticipations possibles, mais pas forcément réelles elles non plus ...

Il ne faut donc pas être crédule, mais savoir écouter. Savoir écouter ce que vous disent les autres, et écouter ce que vous vous persuadez vous-même, et faire le tri avec ce qui est réellement en accord avec vous.

Conclusion:

     Les accords toltèques sont à la base, un merveilleux outil de développement personnel, d'aide à la connaissance de soi, mais aussi un outil d'amélioration relationnel. Mais comme tout outil, mal compris, mal utilisé, ils peuvent devenir un instrument de refuge pour se justifier, pour se dé-responsabiliser et plus grave encore : pourrir la vie des autres ...

     Comme pour tout outil, il est nécessaire d'avoir conscience de sa bonne utilisation. D'avoir suffisamment de discernement et de clarté d'esprit pour reconnaître lorsqu'on les utilise à bon escient, et à quel moment nous tombons dans la "part d'ombre". Les accords toltèques, comme tout, ont en effet une partie qui amène de la lumière, et une partie qui vous fait basculer dans le mauvais sens...

Au final, les accords toltèques vous invitent à travailler sur vous. Ils vous invitent à vous observer vous-même au lieu de tout déposer sur les comportements des autres, les réflexions des autres, ce que les autres pourraient faire... En gros: OCCUPEZ-VOUS DE VOUS-MÊME ! il y a déjà bien assez à faire ! et si chacun s'occupait un peu plus de lui-même, chacun se connaîtrait mieux, chacun pourrait s'améliorer, et ensemble, tout le monde vivrait sur des relations plus saines.

Vous pouvez partager cet article sur les réseaux sociaux, en utilisant les boutons de partage ci-dessous.

Toutes reproductions, copies, même partielle est interdite. Le site, et les articles sont protégés par copyright pour la propriété intellectuelle. Copyright © 2017 M.E.P. formations et soins à distance - N° de dépôt 063EA2